Plusieurs éléments sont à prendre en considération, afin de se lancer sereinement dans la méditation. Dans cet article, intégré dans nos ressources, nous vous proposons donc quelques éléments afin de réponde à la question : comment méditer?

Que l’exercice de méditation se fasse en position allongée, assise, ou en mouvements, il est d’abord essentiel de travailler sur la posture.

La posture

Tous les exercices de pleine conscience insistent sur l’idée d’une posture « digne et droite ». C’est essentiel. Cette posture incarne, à elle seule, l’attitude que nous cherchons à développer face à ce qui se présente à l’esprit, durant l’exercice. Quelles que soient nos perceptions, et nos pensées (y compris les moins sympathiques…), nous observons tout cela depuis cette posture digne et droite. Afin de la travailler, on prend volontiers l’image du fil de soie, situé au niveau du haut du crâne : solide et invisible, il nous tire vers le ciel, de sorte que le dos se retrouve droit, mais pas raide, et la tête, alignée dans l’axe du dos, le menton légèrement incliné vers le bas.

 

Observation de ce qui est / Acceptation / Non-jugement

Chaque exercice de méditation pleine conscience a pour objectif de s’entraîner à centrer, et recentrer notre attention, volontairement, sur un objet particulier. L’objet de notre attention peut être notre corps, notre respiration, ce que nous voyons, ce que nous entendons, nos mouvements, ce que nous pensons. Il s’agit d’apprendre à orienter notre attention sur un de ces éléments, tout simplement. Inévitablement, notre attention finira par se détourner de cet objet initial, pour aller vagabonder dans des images, des pensées, ou d’autres sensations. Il est alors primordial de comprendre que cela fait partie intégrante de l’exercice. Plutôt que de nous juger, de nous blâmer, contentons-nous d’observer où était parti l’esprit, puis de revenir.

Observer, sans chercher à atteindre quoi que ce soit, sans porter de jugement (ou peut-être peut-on observer cette tendance que nous avons à nous juger sans l’alimenter) est donc une autre caractéristique essentielle de la pleine conscience.

Voici un autre point important afin de répondre à la question : comment méditer?

être plutôt que faire

Il s’agit simplement d’être présent à ce que nous vivons là, maintenant. Puis, si nous constatons que l’esprit s’est dispersé, de revenir là où on en était. Voilà une autre caractéristique essentielle de la pleine conscience. On ne cherche rien de particulier, on ne cherche surtout pas à résoudre un problème. On prend simplement une direction, on cherche simplement à avancer patiemment sur un chemin d’apaisement. La pleine conscience requièrt de se montrer patient.

 

LA Bienveillance est-Elle utile pour savoir comment méditer?

La bienveillance est une autre idée centrale dans la méditation pleine conscience : bienveillance face à nous-même, lorsque nous constatons que l’esprit est parti, face aux autres lorsque nous comprenons leurs tourments. Cette bienveillance nous invite à la notion de juste effort : inutile de se crisper ou de se faire violence. Peut-être pouvons-nous veiller à relâcher les parties du corps qui n’ont pas besoin d’être en tension lors de nos exercices ? Peut-être pouvons-nous accueillir nos pensées désagréables, nos jugements de valeurs, nos comparaisons, avec bienveillance, avant de revenir là où on en était ?

Une autre idée importante est celle de l’esprit du débutant : sans cesse débuter, avec la même intention, la même curiosité, moment après moment…

Puisqu’un exercice vaut mieux que mille mots, voici un lien vers des méditations guidées que nous vous proposons.

Nous espérons en tous cas que vous disposez de plus d’éléments, afin de répondre à la question : comment méditer?